Procès du putsch au Burkina : Prison à vie requise pour Diendéré et Bassolé

Le procureur du tribunal militaire de Ouagadougou a requis lundi 17 juin la prison à vie pour les deux principaux accusés du procès du putsch manqué de 2015 au Burkina Faso, les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com