Propagation « inquiétante » de la variole du singe

La propagation de la variole du singe inquiète l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec la découverte de cas dans trois pays africains qui n’avaient jusqu’alors jamais enregistré la maladie sur leur sol.

« La propagation géographique de la variole du singe dans des parties de l’Afrique où aucun cas n’avait encore été détecté est un signe inquiétant », a déclaré jeudi Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS, citant le Ghana, le Maroc et l’Afrique du Sud.

1.821 cas suspects

L’Afrique du Sud a confirmé la présence de la maladie chez deux patients sans antécédents de voyage, ce qui suggère « une forte possibilité de transmission communautaire », souligne l’OMS.

A la date du 28 juin, l’Afrique a signalé 1.821 cas suspects de variole du singe dans 13 pays, dont 109 confirmés en laboratoire dans neuf pays, a précisé Mme Moeti. 

Le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) fait état de 73 décès.

Selon l’OMS, le nombre de cas confirmés en Afrique représente 2% des plus de 4.500 cas dans le monde.

« Il est essentiel que nous accompagnions les efforts des pays pour renforcer la surveillance et le diagnostic en laboratoire, qui sont les pierres angulaires de la lutte contre la maladie », a insisté la responsable de l’OMS.

(Xinhua)

TAGS