Protéger les données personnelles, une question de « vie ou de mort »

A l’heure du tout numérique, la protection des données personnelles peut devenir une question de “vie ou de mort” pour certains bénéficiaires de l’aide humanitaire, affirme le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS