RDC : Au moins 27 civils tués dans un nouveau massacre à Beni

Au moins vingt-sept civils ont été tués samedi à l’aube à Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, par des membres du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF).

“Au moins 27 civils ont été tués au village Beu-Manyama, près de Mamove (territoire de Beni, Nord-Kivu) ce samedi. Les ADF sont soupçonnés”, a écrit sur Twitter le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), qui dispose d’observateurs dans cette région.

Tués “à la machette”

Les rebelles ADF ont “tué à la machette plus d’une dizaine de nos concitoyens”, a rapporté de son côté le capitaine Anthony Mualushayi, porte-parole de l’armée à Beni, ajoutant que sept assaillants avaient ensuite été “neutralisés”.

La Croix-Rouge locale a fait état d’un bilan de “24 civils tués”.

Le village de Beu-Manyama est situé à 36 km d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, vers la frontière avec la province de l’Ituri.

Ce massacre est intervenu après pratiquement un mois d’une relative accalmie enregistrée à Beni où les armées congolaise et ougandaise ont mené depuis fin novembre des opérations militaires conjointes contre les ADF, principalement à l’est de la route nationale n°4.

Le groupe armé ADF, présenté par l’organisation Etat islamique (EI) comme sa branche en Afrique centrale, est accusé d’être responsable de massacres de milliers de civils en RDC et d’avoir commis des attentats jihadistes en Ouganda.

(AFP)

TAGS