RDC : Au moins 41 morts après des pluies diluviennes à Kinshasa

Au moins 41 personnes sont mortes mardi 26 novembre à Kinshasa, victimes de pluies diluviennes qui ont provoqué inondations, glissements de terrains et électrocutions.

“Les dégâts matériels et humains sont vraiment énormes”, a déclaré le vice-gouverneur de la ville, Néron Mbungu. “80% des dégâts sont causés par des constructions anarchiques”, a-t-il ajouté.

Les quartiers populaires, principalement sur les hauteurs de Kinshasa (Kisenso, Lemba, Mont-Ngafula), ont été les plus touchés.

Un quinzaine de personnes sont ainsi mortes dans celui de Lemba.

“Les gens sont têtus et ne respectent pas les normes de construction. Même si l’Etat dit qu’il ne faut pas construire, ils construisent. Voilà maintenant les conséquences”, a déploré le vice-gouverneur.
La pluie a provoqué des dégâts ailleurs en République démocratique du Congo.

Des sinistrés par milliers

Au moins 11 autres personnes ont été tuées dans la province du Sud-Kivu, “les unes ont été emportés par les eaux et les autres sont mortes suite aux éboulements”, selon un élu local, Seth Wenga.

Dans le nord-ouest de la RDC, sept provinces ont été inondées et des milliers de personnes sinistrées en raison des débordements du fleuve Congo ou de ses affluents comme la rivière Oubangui.

“Les pluies torrentielles qui se sont abattues depuis le mois d’octobre le long de la rivière Ubangi ont provoqué des inondations qui ont touché près de 430.000 personnes”, a affirmé le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Ce sont les plus fortes inondations qui frappent la RDC depuis 25 ans, selon plusieurs autorités provinciales.

“Le gouvernement et les acteurs humanitaires ont préparé un plan de réponse spécifique pour un montant s’élevant à 39,9 millions de dollars et ciblant près de 227.800 personnes”, a indiqué la Mission des Nations unies au Congo (Monusco). (Le JD avec AFP)

TAGS