RDC : Deux manifestants et un policier tués dans des marches interdites

La crise politique qui couve en République démocratique du Congo s’est transformée jeudi 9 juillet en manifestations violentes, avec trois morts – deux manifestants et un policier – lors de marches interdites et réprimées contre le choix du nouveau président de la Commission électorale.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS