RDC : Deux rappeurs condamnés à 2 et 10 ans de prison pour outrage au chef de l’Etat

Deux rappeurs congolais ont été condamnés vendredi par un tribunal militaire à deux et dix ans de prison pour avoir critiqué le chef de l’Etat et l’armée, à qui ils reprochent dans leurs chansons de ne pas mettre fin aux violences dans l’est de la RDC.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS