RDC : Greenpeace demande “la restitution” de concessions forestières

Greenpeace a affirmé que 24 contrats forestiers en RDC, couvrant 4,5 millions d’hectares dans ce pays qui abrite la deuxième forêt tropicale la plus importante au monde, étaient “nuls et non avenus”, faute de présentation de plans d’aménagement dans les délais légaux.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com