RDC : La Banque mondiale débloque un milliard de dollars pour l’éducation et la santé

La Banque mondiale a approuvé mardi 16 juin en faveur de la RDC un financement d’un montant total d’un milliard de dollars pour soutenir la gratuité de l’enseignement primaire et la santé maternelle et infantile, a rapporté Radio Okapi.

Des enfants dans une école de RDC (Photo : Unicef)

Du total, 800 millions de dollars accompagneront le projet du gouvernement congolais de rendre l’enseignement primaire gratuit dans 10 provinces (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Lomami, Kasai, Kasai Central, Kasai Oriental, Kwilu, Kongo Central et Kinshasa).

“Grâce à cet appui, plus de 9 millions d’enfants vont pouvoir être réinscrits et retourner en classe, lorsque les écoles rouvriront après le confinement, donnant ainsi accès à l’école à plus d’un million d’enfants pauvres, actuellement exclus du système scolaire”, a expliqué Scherezad Joya Monami Latif, spécialiste en chef de l’éducation à la Banque mondiale, dans un communiqué.

Les 200 millions restants vont permettre d’améliorer l’accès et la qualité des services de santé maternelle et infantile dans 14 provinces (Mai-Ndombe, Kwilu, Kwango, Sud Ubangi, Mongala, Equateur, Tshuapa, Haut Katanga, Lualaba, Haut Lomami, Maniema, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Kinshasa).

Ce financement de l’Association internationale de développement (IDA) comprend un crédit de 565 millions dollars et un don de 435 millions.

A la rentrée scolaire 2019, le président Félix Tshisekedi avait décrété la gratuité de l’enseignement primaire public dans les écoles du pays. Le coût de la mesure a pu être estimé à 2,6 milliards de dollars, soit 40 à 50% du budget de l’Etat.

Le 14 février, en présence du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), M. Tshisekedi avait présenté un plan pour une “couverture santé universelle”.

TAGS