RDC : MSF appelle à repenser la riposte contre Ebola

La présidente de Médecins sans frontières (MSF) a appelé à repenser la riposte qui “ne parvient pas à prendre le dessus sur l’épidémie” d’Ebola en RDC depuis son déclenchement il y a 7 mois.

Joanne Liu (Photo : MSF)

“Nous sommes face à une contradiction frappante: d’un côté, une réponse rapide et importante grâce à de nouveaux outils médicaux comme les vaccins et les traitements qui donnent des résultats prometteurs quand les patients arrivent tôt, de l’autre, des personnes infectées par Ebola qui meurent dans leurs communautés et qui n’ont pas suffisamment confiance en la réponse pour venir se faire soigner”, a déclaré Joanne Liu.

D’après MSF, “depuis le début de l’année, plus de 40% des nouveaux cas sont des personnes décédées d’Ebola chez elles”.

“Climat de méfiance”

MSF a dénoncé un “climat de méfiance” dû notamment à “l’utilisation de la police et des forces armées pour imposer aux gens des mesures sanitaires (…) ce qui est contreproductif pour contrôler l’épidémie”.

“Le recours à la coercition pour des activités telles que les enterrements sécurisés, le suivi des contacts de cas Ebola et l’admission dans les centres de traitement dissuade les personnes de venir se faire soigner et les pousse à se cacher”, estime l’ONG pour qui “la réponse Ebola doit prendre un nouveau tournant”.

MSF s’est aussi prononcée en faveur d’un renforcement de la vaccination. “La vaccination contre Ebola doit toucher plus de personnes et, pour cela, nous nécessitons davantage de vaccins”, a plaidé l’ONG. (Le JD)