RDC : Un activiste prodémocratie tué dans l’est

Un activiste prodémocratie a été tué dans la nuit de lundi à mardi à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de son mouvement, qui dénonce un assassinat “ciblé”.

“Nous sommes consternés par l’assassinat de notre camarade Edison Kambale Bakira, qui venait de totaliser cinq ans au sein de notre mouvement”, a déclaré Gentil Mulume, l’un des responsables du mouvement Lutte pour le changement Lucha RDC-Afrique, une dissidence de Lucha (Lutte pour le changement).

“C’est une arme de l’Etat qui l’a tué”

“Nous pensons qu’il a été ciblé. Visiblement, il était filé depuis qu’il avait quitté la résidence d’un membre de sa famille. Ils lui ont tout pris, mais ils ont quand même tiré trois balles sur lui alors qu’il tentait de s’enfuir”, a expliqué M. Mulume.

“Nous pensons que c’est une arme de l’Etat qui l’a tué car le drame a eu lieu à moins de dix mètres du camp de policiers de Munzenze de Goma, (ville) qui est en plein état de siège et de couvre-feu”, a-t-il ajouté.

Lucha RDC-Afrique est composée de dissidents de Lucha et se présente comme “un mouvement citoyen qui lutte pour le changement en RD Congo”, en organisant des manifestations pacifiques de sensibilisation des autorités et de la population.

Les assassinats sont courants à Goma, chef lieu du Nord-Kivu, placé, avec la province voisine de l’Ituri, en état de siège depuis mai par le président Félix Tshisekedi qui y a remplacé les autorités civiles par des officiers de l’armée et de la police afin de combattre les groupes armés.

TAGS