RDC : Un an après, les droits humains toujours menacés

Les droits humains et de la presse sont toujours menacés en RDC, un an après la première transition pacifique dans l’histoire du pays, ont estimé Amnesty International et l’ONG Journalistes en danger, vendredi 24 janvier, jour anniversaire de l’investiture du président Félix Tshisekedi.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS