RDC : Une ONG demande à Airtel de géolocaliser les ravisseurs de civils

Des activistes pro-démocratie congolais ont demandé jeudi 16 mai à Airtel, l’un des opérateurs de téléphonie mobile en RDC, de géolocaliser les auteurs de rapts de civils, un fléau qui perdure dans l’est du pays.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com