Réélection du président centrafricain : L’opposition exige l’annulation du scrutin

Dix candidats de l’opposition ont demandé mardi 5 janvier l’annulation de la réélection du président Faustin Archange Touadéra dans un scrutin qu’ils jugent “discrédité”, n’ayant permis qu’à un électeur sur deux de pouvoir voter dans ce pays où la guerre civile est ravivée par une nouvelle offensive rebelle.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS