L’ONU redoute un “bain de sang” dans le nord-ouest de la Syrie

Les combats dans le nord-ouest de la Syrie se rapprochent “dangereusement” de campements où vivent environ un million de personnes déplacées, risquant de provoquer un “bain de sang”, a prévenu l’ONU lundi 24 février à Genève.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS