Sahel : Face aux guerres climatiques, l’agriculture et l’élevage comme vecteurs de paix

Au Sahel, où conflits intercommunautaires, violences jihadistes et insécurité alimentaire préparent un “cocktail explosif” sur fond de changement climatique, l’agriculture et l’élevage peuvent être vecteurs de paix, à condition de recevoir des financements structurels d’urgence, estiment les experts.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS