Salvador : MSF suspend des activités après l’attaque d’une ambulance

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé dimanche 31 janvier suspendre ses activités d’assistance dans les zones dominées par des gangs dans la périphérie de San Salvador, la capitale du Salvador, après l’attaque de l’une de ses ambulances par un groupe armé, qui a fait deux blessés.

Une équipe de MSF, composée d’un médecin et d’un auxiliaire médical qui conduisait l’ambulance, “a été attaquée par un groupe armé” vers 3h du matin, au moment où elle allait porter assistance à Reparto Las Cañas, à environ 7 km à l’Est de San Salvador, a déclaré le coordinateur de MSF, Luis Romero.

“Pour le moment, toutes nos activités médicales sont suspendues jusqu’à ce que l’on soit sûr que nos interventions puissent se dérouler en sécurité”, a-t-il ajouté.

“Nous sommes indignés et tristes et nous lançons un appel aux bandes armées et à la société civile en général pour respecter la mission médicale. Notre action est neutre, impartiale et indépendante”, a-t-il poursuivi.

MSF fournit des soins médicaux à la population victime de la pandémie de Covid-19 dans des zones où sévissent des bandes criminelles, là où font défaut les services de santé publique au Salvador.

Le Salvador est l’un des pays les plus violents du monde. Il a enregistré 1.322 homicides en 2020, soit une moyenne de 20 morts pour 100.000 habitants, un chiffre en baisse par rapport à 2019 et le plus bas depuis la fin de la guerre civile en 1992. En 2019, ce pays avait enregistré 2.398 homicides.

TAGS