Six mois après l’explosion de Beyrouth, où en est l’aide internationale ?

Six mois après l’explosion dévastatrice du 4 août au port de Beyrouth, les principaux donateurs disent avoir déboursé l’ensemble de l’aide humanitaire promise à la population sinistrée. Mais des ONG locales affirment n’avoir quasiment rien reçu, ou avoir perdu une partie de la valeur des fonds à cause d’un taux de change bancaire très désavantageux. Par ailleurs, les projets de reconstruction tardent à démarrer.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS