Sri Lanka : Des projets faramineux financés par la Chine ont creusé la dette extérieure

Un aéroport international flambant neuf sans trafic, un centre de conférence inactif, un port en eaux profondes cédé à une entreprise chinoise… autant d’investissements faramineux qui ont creusé la dette extérieure du Sri Lanka dont au moins 10% contractés auprès de Pékin.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS