Tigré : Plus de 40.000 réfugiés éthiopiens sont arrivés au Soudan

Plus de 40.000 réfugiés éthiopiens sont arrivés au Soudan depuis le 10 novembre fuyant l’offensive des forces gouvernementales contre la région dissidente du Tigré, a indiqué lundi le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Des Ethiopiens traversent la rivière Tekeze pour se rendre à Hamdayit, au Soudan (Photo : HCR)

Jusqu’à dimanche, 40.277 réfugies éthiopiens avaient franchi la frontière, 45% d’enfants jusqu’à l’âge de 17 ans, 51% d’adultes (jusqu’à 59 ans) et 4% de personnes plus âgées. Parmi les arrivants, 53% sont des hommes et 43% des femmes, a précisé le HCR dans un rapport.

Selon ce rapport, 68% de réfugiés sont entrés par Hamdayit dans l’Etat de
Kassala, 30% par Lugdi et Abderafi dans l’Etat de Gedaref et 2% par l’Etat du
Nil Bleu.

La moyenne quotidienne de réfugiés entrant au Soudan est de 3.086, mais le
pic a eu lieu autour du 10 novembre avec près de 7.000 entrées, contre 2.200
le 20 novembre.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU
(OCHA), le plan initial d’accueil est prévu pour 50.000 personnes, mais il
pourrait atteindre 100.000 dans les prochains six mois si les combats
continuent.

La région du Tigré, dans la nord de l’Ethiopie, est le théâtre d’âpres
combats depuis que le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed y a lancé une
opération militaire le 4 novembre.

Près de trois semaines après le début de cette opération visant à rétablir
son autorité, le pouvoir fédéral éthiopien projette d’“encercler”
prochainement Mekele, capitale du Tigré et siège du gouvernement local issu du
Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), qu’il veut remplacer par des
“autorités légitimes”. (AFP)

TAGS