Togo : “Aide d’urgence” de la BAD et la FAO contre la chenille légionnaire

Le Togo a signé vendredi 8 mars avec la Banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) un accord tripartite d’un million de dollars pour lutter contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne.

Cette aide constitue une “réponse directe et immédiate à la situation d’urgence que connaît le Togo, suite à une catastrophe naturelle provoquée par l’invasion d’un insecte nuisible des principales cultures vivrières au Togo”, a expliqué Georges Bohoussou, responsable par intérim de la BAD dans le pays.

“Au Togo, 160.581,5 hectares de maïs ont été attaqués au cours de la campagne agricole 2018-2019, soit 53,8% des emblavures de maïs”, a rapporté le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya. “Le maïs et le sorgho constituant une base alimentaire importante, il est évident que la sécurité alimentaire est sérieusement menacée”.

Apparue en 2016 au Togo, la chenille “a envahi tout le pays au cours de la même année, semant la désolation chez les producteurs, notamment de maïs, au regard de l’ampleur des dégâts causés”, a-t-il déploré.

A l’échelle de l’Afrique, des chercheurs indiquent que le fléau pourrait faire perdre 13,5 millions de tonnes de maïs dans quatorze pays, soit plus de 20% de leur production totale. (Xinhua)