Trafic d’espèces sauvages : Saisies et arrestations dans 109 pays

Une vaste opération menée conjointement par Interpol et l’Organisation mondiale des douanes (OMD) a permis la saisie de grandes quantités d’espèces animales et végétales protégées ainsi que l’arrestation de 600 suspects.

Des défenses d’éléphants saisies en Thaïlande, début 2018 (Photo : Xinhua)

L’opération, baptisée “Thunderball”, s’est déroulée dans 109 pays entre le 4 et le 30 juin, ont précisé les deux organisations dans un communiqué conjoint publié mercredi 10 juillet.

Les saisies comprennent notamment 23 primates vivants, 30 grands félins, 440 morceaux de défenses d’éléphant, 545 kg d’ivoire, 4.300 oiseaux, 10.000 tortues, un millier d’autres reptiles, 7.700 parties d’animaux sauvages de toutes espèces dont plus de 30 kg de viande de gibier, ainsi que 2.550 mètres cubes de bois et 2.600 plantes.

Trafic en ligne

L’opération a en outre mis en évidence la poursuite du commerce d’espèces sauvages en ligne, avec 21 arrestations en Espagne et la saisie en Italie de 1.850 oiseaux résultant de deux enquêtes menées sur Internet.

“Les crimes liés aux espèces sauvages privent non seulement notre environnement de ses ressources, mais ont également un impact sur la violence, le blanchiment d’argent et la fraude qui y sont associés”, a déclaré le secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock.

“Nous poursuivrons nos efforts avec nos partenaires pour faire en sorte que les criminels qui volent notre environnement en subissent les conséquences”, a-t-il ajouté. (Xinhua)

TAGS