Un chef rebelle tchadien mis en examen à Paris pour crimes contre l’humanité

Un influent chef rebelle tchadien, opposant au président Idriss Déby Itno, a été mis en examen vendredi 21 juin à Paris dans une enquête ouverte voici deux ans pour crimes contre l’humanité concernant des opérations de recrutement d’enfants-soldats au Tchad et au Soudan.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com