Un ex-employé de l’ONU suspecté d’agressions sexuelles

Un ancien employé de l’ONU a été accusé d’avoir menti sous serment pour dissimuler plusieurs agressions sexuelles qu’il aurait commises en Irak, en Egypte et aux Etats-Unis, a indiqué mercredi 2 septembre la procureure fédérale de Manhattan.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS