Variantes du Covid : L’OMS invite l’Afrique à la prudence

Les nouvelles variantes du Covid-19 qui ont été signalées dans plusieurs pays africains sont susceptibles de nuire gravement aux efforts visant à contenir la pandémie sur le continent, a mis en garde jeudi 14 janvier Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique.

Matshidiso Moeti

“Même si la nouvelle variante ne s’avère pas plus virulente, un virus qui se propage plus facilement exercera une pression supplémentaire sur les hôpitaux et les agents de santé, qui sont déjà souvent surchargés”, a souligné Mme Moeti.

Mme Moeti a rapporté que le continent signalait en moyenne 25.000 nouveaux cas par jour depuis fin décembre 2020, et pourrait connaître une nouvelle hausse en raison des nombreux voyages et réunions de famille ayant eu lieu pendant les fêtes de fin d’année.

Surveiller les mutations

Des études récentes ont révélé que la variante du virus présente en Afrique du Sud, la 501Y.V2, était plus transmissible et avait été retrouvée pour l’instant dans trois autres pays du continent, le Botswana, la Gambie et la Zambie.

Une autre variante a été découverte au Nigeria, mais des recherches sont toujours en cours pour déterminer si “elle peut être associée à de quelconques changements sur la circulation de l’épidémie ou sur sa mortalité”, a précisé le Dr Chikwe Ihekweazu, directeur du Centre national pour les maladies infectieuses.

“Sincèrement, nous pensons qu’il y a de fortes chances qu’elle soit présente dans d’autres pays aussi”, a prévenu le Dr Moeti, ajoutant que le séquençage du génome de ces nouvelles souches était essentiel pour avoir un aperçu de leur gravité.

Un réseau de douze laboratoires africains a séquencé 5.000 échantillons du virus, une opération essentielle pour détecter de potentielles nouvelles souches, leur dangerosité, leur niveau de propagation et de pénétration.

“Nous appelons tous les pays à multiplier les tests de dépistage et le séquençage du virus dans le but de repérer, de suivre et de traiter rapidement les nouvelles variantes de Covid-19 dès leur apparition”, a insisté Mme Moeti. (Agences)

TAGS