Zimbabwe : L’ONU lance un plan d’urgence contre la famine et le coronavirus

Les autorités du Zimbabwe et l’ONU ont lancé jeudi 2 avril un plan d’aide humanitaire d’urgence d’un montant de 715 millions de dollars pour venir en aide à un tiers de la population du pays, menacée par la famine et très exposée à l’épidémie de coronavirus.

Cet effort vise à fournir en priorité une aide en termes d’alimentation, mais aussi de santé, d’hygiène, d’accès à l’eau ou de logement à 5,6 millions de personnes particulièrement vulnérables face au Covid-19, a annoncé l’ONU.

“Il est extrêmement important que le système de distribution alimentaire continue à fonctionner”, a souligné la responsable régional du Programme alimentaire mondial (PAM), Lola Castro.

Le Zimbabwe a recensé huit cas de contamination au Covid-19, dont un mortel, selon le dernier bilan officiel.

Le président Emmerson Mnangagwa a ordonné lundi aux 16 millions d’habitants du pays de rester chez eux pour une période de trois semaines, dans l’espoir de ralentir la propagation de la maladie.

Les autorités et la population redoutent l’impact de la pandémie sur leur pays, usé par vingt ans d’une crise économique catastrophique.

Le Zimbabwe souffre de pénuries de produits de base, de la dévaluation de sa monnaie et d’hyperinflation. Faute de moyens, son système de santé est à l’agonie et manque de médicaments, de matériel et même d’eau.

Plusieurs saisons d’une sécheresse particulièrement aiguë ont en outre placé près de la moitié de sa population en situation d’insécurité alimentaire, selon l’ONU. (AFP)

TAGS